Les artisans de l’Outaouais publient un quatrième recueil


Publié le 24 février 2017

Mariette Théberge, l'une des auteurs de Parole d'encrier.

©Photo : TC Média - Laurence Gagnon

LIVRE. C’est vendredi, au Salon du livre de l’Outaouais, que la quatrième cohorte du groupe Les artisans de l’Outaouais a présenté son tout nouveau recueil, Parole d’encrier.

Sous la direction du directeur littéraire et coordonnateur aux éditions chez Vents d’Ouest, Michel Lavoie, ce sont 39 auteurs qui se sont unis cette fois-ci. Parole d’encrier propose un mélange de nouvelles, de slams et de poèmes.

Cette fois-ci, les textes sont plus éclatés, surtout ceux des auteurs qui reviennent, croit ce dernier. Les gens ont moins peur d’être lus et de recevoir le regard des autres. Ils ont compris que ce qui est important, c’est d’écrire son histoire. Les gens osent beaucoup plus.»

Mis en place par Michel Lavoie, le concept s’adresse à tous les gens de l’Outaouais.

Depuis cinq ans maintenant, ce dernier donne des ateliers aux passionnés d’écriture qui le désirent. Les auteurs néophytes sont par la suite invités à soumettre un texte qui, s’il se tient, sera publié.

«Chaque session, je dirais que 60 % des gens sont des nouveaux, mais certains continuent de session en session. Avec Les artisans de l’Outaouais, ils font partie d’une communauté d’écriture qui leur donne des commentaires sur ce qu’ils font. Les gens aiment beaucoup ça.»

Vendredi soir, chaque auteur était invité à venir lire un extrait de son texte publié. Une chose est certaine, les thèmes étaient plus que variés, passant d’une histoire de mariage entre une femme et son foie, la découverte d’un premier cheveu blanc et la mort architecturale d’un conjoint.  Bref, rien pour s’ennuyer.

Pour le cinquième tome qui paraîtra en 2018, Michel Lavoie annonce déjà qu’un nouveau genre sera abordé, soit la nouvelle historique.

Pour participer à la prochaine session d’écriture : michellav66@hotmail.com.