Zach inflige un carton rouge à la fibrose kystique!

Daniel LeBlanc daniel.leblanc@tc.tc
Publié le 11 mai 2011
Au profit de la Fondation Zach, le deuxième match opposant l'Académie de l'Impact de Montréal au Dynamo de Hull senior AAA promet d'être enlevant. (Photo: Daniel LeBlanc)

Un an plus tard, le jeune Gatinois Zachary Labrie récidive. Le 27 mai, l'équipe réserve de l'Impact de Montréal débarquera encore en ville afin d'affronter le Dynamo de Hull senior AAA dans le cadre d'un face-à-face amical entièrement au profit de la Fondation à son nom qui lutte contre la fibrose kystique.

L'Association de soccer de Hull (ASH) et l'Académie de l'Impact de Montréal joignent une fois de plus leurs efforts pour l'organisation de ce match présenté dès 19h au stade Mont-Bleu et espèrent attirer comme l'an dernier près d'un millier d'amateurs dans les gradins. Ne reste qu'à espérer que Dame Nature soit de bonne humeur ce jour-là.

La joute hors-concours opposant Dynamo et Attak a pour but de donner au suivant comme a pris plaisir à le faire le garçon de 14 ans atteint de fibrose kystique depuis 2008 avec la Fondation Zach. Grâce à diverses activités de financement, d'autres jeunes frappés par la fibrose kystique ont eux aussi pu hériter d'une veste thérapeutique. Le coût unitaire de cet objet qui permet de remplacer les traitements pulmonaires ou gastro-intestinaux, par exemple le drainage postural combiné au «clapping», est de 16 000$.

Pour l'entraîneur-chef de l'Académie, Philippe Eulaffroy, il ne faisait aucun doute qu'il fallait embrasser la cause une seconde fois. Il a même raconté que les joueurs en avaient fait la demande avant même le lancement de la saison. «Sur le plan du cœur et de la tête, notre implication est totale, même si nous ne sommes pas présents physiquement durant l'année», a-t-il indiqué.

«Ça fait prendre conscience à nous autant que nos joueurs à quel point on est chanceux d'être en santé. Ça permet de revenir sur Terre», a ajouté le directeur des écoles de soccer de l'Académie de l'Impact de Montréal, Olivier Brett. Dans le lot des joueurs de l'Attak, on retrouve entre autres un produit de l'Outaouais, Jonathan Vallée, sous contrat avec le club-école depuis le mois de mars.

L'an dernier, l'Attak avait triomphé par la marque de 4-2. Qu'en sera-t-il cette année? Les paris sont ouverts. Guy Girard, entraîneur-chef du Dynamo, accorde bien peu d'importance au score final. «Pour nous, c'est une sorte de test avant les matchs de la Coupe du Québec. On veut surtout offrir un bon spectacle aux gens, le résultat n'a pas vraiment d'importance. Moi et mes joueurs, on ne peut pas dire non à une cause aussi touchante», d'affirmer celui dont l'équipe a gradué en première division cette saison. «Quand on voit une fille comme Melissa lutter pour sa vie il y a un an et être en santé aujourd'hui, on ne peut faire autrement qu'être heureux», a-t-il rajouté.

Il faisait référence à la Gatinoise Melissa Chrétien-Sarazin, 20 ans, atteinte de fibrose kystique et dont les poumons fonctionnaient tant bien que mal à 20% de leur capacité lors du point de presse de l'an passé. Douze mois et quelques poussières plus tard, elle respire le bonheur après avoir reçu une greffe de poumons. La transplantation survenue en septembre a permis de faire passer ses poumons à une note de 84%. «Ça va vraiment bien maintenant. Une nouvelle vie commence pour moi», a affirmé la jeune femme.

Cette année, la partie de soccer unique en son genre permettra de supporter la famille Robitaille, dont les enfants Mercedeze, 4 ans, et Nathan, 2 ans, sont tous deux atteints de la maladie, sans compter Samuel Chabot, 13 ans, de Montebello. La Fondation s'est fixée comme objectif de leur procurer un frequencer, appareil spécialisé d'origine québécoise.

Le père de Mercedeze et Nathan se réjouit de savoir que le bien-être de ses enfants ne pourra qu'être amélioré et que son propre quotidien pourra être un peu moins essoufflant. «C'est exténuant de s'occuper de deux enfants atteints de cette maladie. Ça implique deux heures par jour de physiothérapie, matin er soir, sans compter la routine quotidienne avec la garderie, les bains, les repas, etc. Avec la veste, on va pouvoir leur donner un traitement plus adéquat», lance avec émotion Jimmy Robitaille, qui considère ses enfants comme les plus beaux trésors du monde.

La fibrose kystique est la maladie génétique mortelle la plus répandue chez les jeunes Canadiens, dont on estime le nombre à 3500. Aucun traitement curatif n'existe pour guérir cette maladie mais la recherche laisse entrevoir beaucoup d'espoir. Elle affecte en moyenne un nouveau-né sur 3600 et une personne sur 25 est porteuse de la version défectueuse du gène responsable de la maladie.

Dans 60% des cas, la fibrose kystique est diagnostiquée dans la première année de vie (90% avant l’âge de 10 ans). Quant à l'espérance de vie moyenne, elle s'est légèrement accrue ces dernières années, si bien que la majorité des gens atteints peuvent aujourd'hui atteindre le seuil des 40 ans. En comparaison, dans les années 60, la plupart des enfants atteints de la maladie ne vivaient pas suffisamment longtemps pour fréquenter la maternelle.

Les billets sont en pré-vente au coût de 7$ (10$ sur place) pour les adultes (17 ans et +), 3$ pour les 7 à 16 ans (5$ sur place) et l'entrée est gratuite pour les enfants de moins de six ans. Il est possible de s'en procurer aux bureaux de l'ASH (397, boul. Cité-des-Jeunes), de l'ASG (165, St-Antoine) ou de l'ARSO (98, boul. Saint-Joseph). Informations: 819 775-3155 ou info@soccerhull.qc.ca. Pour communiquer avec la Fondation Zach: fondationzach@hotmail.com