Sections

Les Championnats nationaux tenus dans la région?

En ski de fond


Publié le 2 avril 2017

©Photo gracieuseté - Ian Austen

ÉVÉNEMENT. Présentés depuis plus d'une douzaine d'années en Outaouais, les Championnats canadiens de l'est de ski de fond pourraient ne pas avoir lieu dans la région afin de permettre la tenue d'un événement encore plus prestigieux: les Championnats nationaux.

Un comité travaille sur le cahier de candidature afin de tenir l'événement national pour mars 2019, a appris TC Media.

Président du comité organisateur, Pierre Millette a confirmé la nouvelle, précisant qu'il était en attente du lancement d'appel d'offres, qui se fait généralement en avril. Pour le moment, seul le Mont Saint-Anne aurait aussi des vues sur la compétition nationale d'envergure.

«Ce sera sous le même modèle que les Nationaux de l'est, qui sont quasiment le plus gros événement au pays. On est plusieurs groupes à travailler ensemble. On a démontré qu'on pouvait organiser de gros événements et on voulait recevoir les meilleurs fondeurs du Canada», a indiqué le vice-président aux événements de Skinouk.

Outre ce club, plusieurs groupes donneront un coup de main comme c'est le cas avec l'important rendez-vous de ski de fond. Les clubs Nakkertok et Chelsea Nordiq seront de la partie. Idem pour la Gatineau Loppet et XC Chelsea Masters.

Sans oublier Kanata Nordiq et l'Université Carleton alors que l'organisation de l'épreuve reine au pays comprend aussi les volets universitaire et para-nordique.

Depuis 2005, on accueille le Championnat canadien de l'est, mais ça fait quelques années qu'on travaille tous ensemble. Ça devenait de plus en plus gros qu'un seul club l'organise. Là, on le voit, ça fonctionne. L'événement est réputé et de qualité.

Pierre Millette

L'idée avait traversé l'esprit, mais difficile d'accueillir les Alex Harvey et le reste de l'élite canadienne à la mi-mars alors que la neige est de moins en moins présente dans la région à ce temps-ci de la saison.

Mais le plan a changé lorsque Nakkertok s'est muni d'un producteur de neige artificielle à l'automne. À ce moment, on a décidé de se lancer dans l'aventure.

L'événement aurait d'ailleurs lieu au même endroit que les Canadiens de l'est puisque le club de Cantley est le seul à posséder des pistes homologuées.

Reste que chaque club de ski de fond mettra la main à la pâte comme c'est le cas depuis quatre ans alors qu'on a décidé d'unir les efforts de tous les bénévoles de la région.

«Depuis 2005, on accueille le Championnat canadien de l'est, mais ça fait quelques années qu'on travaille tous ensemble. Ça devenait de plus en plus gros qu'un seul club l'organise. Là, on le voit, ça fonctionne. L'événement est réputé et de qualité», a fait savoir Pierre Millette.

Chose certaine, l'Outaouais ne pourra pas être l'hôte de deux gros événements. Si Ski de fond Canada lui donnait le go pour 2019 lors de son assemblée générale en juin, la région devrait faire une croix pour tenir les Nationaux de l'est lors de la même année.

«Et c'est bon pour tout le monde de l'avoir ici. Pour les athlètes qui n'auront pas à payer les déplacements comme c'est le cas quand ils vont dans l'ouest-canadien. Pour nos officiels qui pourront acquérir de l'expérience. Pour la région, qui pourra continuer de briller», a-t-il ajouté.