Sections

Sauter pour permettre à des jeunes de prendre leur envol


Publié le 5 août 2017

FINANCEMENT. Douze personnes ont fait un saut en parachute ce matin pour amasser des fonds pour le Centre d'intervention en abus sexuel en famille (CIASF).

C'est la deuxième année que l'organisme organisait cette campagne de financement qui a permis d'amasser 25 000$ l'an dernier. Cette année, l'objectif est à 50 000$ et déjà 43% de la somme a été amassée. La campagne se poursuit jusqu'à la fin d'août.

La somme ainsi amassée permettra au CIASF de poursuivre son projet d'implantation d'une maison spécialisée pour accueillir les jeunes ayant été victime d'abus sexuel dans un emplacement différent et plus adapté.

Michelyne Gagnon, directrice de la Protection de la jeunesse, a accepté d'être une des ambassadrices de cette campagne et de sauter en parachute. "C'est très important de contribuer et d'appuyer la campagne du CIASF. On traite plus de 600 signalements qui touchent à des enfants qui ont subi des abus sexuels."

"Pour que les jeunes puissent se rétablir, ils doivent être soutenus. Et c'est ça que fait le CIASF. Et nous, on travaille en équipe avec eux."

Jeune âge

Marie-Josée Leduc est une survivante d'abus sexuel dans son enfance. Elle a accepté de s'associer à la cause pour aider les jeunes à s'en sortir. À 30 ans, elle vient juste d'avouer ce qu'elle a subi dans son enfance et ne souhaite pas que d'autres vivent la même expérience.

"J'aimerais ça que les jeunes soient pris en charge quand ils sont tout petit, note-t-elle. Pour pas que ça les affecte le reste de leur vie. Quand tu es rendu plus vieux, c'est plus difficile. Et il y a beaucoup de conséquences."

En sautant, les parachutistes ont lancé des papiers contenant des phrases écrites par les jeunes qui sont passés par l'organisme pour souligner les 30 ans et voir c'est quoi qui attend l'organisme dans les prochaines années.