Sections

Des logements de transition pour les femmes dans le besoin


Publié le 5 juin 2017

©TC Media - Yannick Boursier

HABITATION. Grâce à un projet du Centre Mechtilde, 31 femmes vivant une situation d'itinérance pourront bientôt profiter d'un logement de transition.

L'organisme a inauguré les travaux de modification d'une ancienne école du secteur de Hull, sur la rue Laramée, pour implanter 31 logements majoritairement pour les femmes seules,

Il s'agira de logements disponibles pour une période de 0 à 5 ans dans le but de donner une chance à des femmes qui ont vécu des moments difficiles de se retourner et de pouvoir se procurer un logement plus conventionnel.

«Le Centre Mechtilde est une maison d'hébergement pour femme violentée, mais on n'avait pas de continuité par la suite», explique la présidente de l'organisme, Lise Duguay.

Normalement, les femmes victimes de violence conjugale peuvent rester environ 6 à 8 semaines au centre Mechtilde. Mais souvent ce temps était prolongé parce qu'il n'y avait pas d'endroit pour les accueillir. Et les femmes monoparentales principales avaient moins de moyens pour se trouver un logement.

Ça devenait même un enjeu pour certaines femmes qui ne voulaient pas quitter le foyer malgré la violence conjugale parce qu'elle ne savait pas comment elle allait s'en sortir avec l'hébergement, mentionne Mme Duguay.

Il y a déjà une liste d'attente pour obtenir ces nouveaux logements qui devraient être disponibles en mars prochain. Ce sont les maisons d'hébergement à travers la région qui feront les recommandations pour combler ces logements auprès du centre Mechtilde qui a établi des critères pour sélectionner les locataires.

Lise Duguay estime que ce nouveau projet aura un impact important dans la communauté. «Ça va permettre une plus grande autonomie pour les femmes et un milieu de vie agréable dans un environnement qu'ils auront choisi.»  

Ce nouveau projet est évalué à 7,6 millions $. L'organisme a obtenu un financement de 2,1 millions $ des gouvernements provincial et fédéral et un montant de 630 000$ de la Ville de Gatineau.