Le projet Place des peuples est officiellement déposé

Publié le 17 mars 2017

Le projet Place des peuples

GATINEAU. La Ville de Gatineau devra officiellement se pencher sur le projet Place des Peuples de Gilles Desjardins dans les prochains mois.

Questionnée à savoir si le résultat du dossier du Four Point by Sheraton pouvait amener des discussions avec Brigil pour Place des Peuples, la Ville a mentionné que le projet avait été déposé. «Le Groupe Brigil  (8244391 Canada inc.) a déposé cette semaine un projet. Ce projet déposé n’a pas encore fait l’objet d’une analyse par la Ville de Gatineau», a indiqué par courriel Hélène Lachance du Service des communications de Gatineau.

Le projet de Brigil avait été présenté aux citoyens en même temps que celui du Four Point Sheraton lors d'une consultation en juin 2015. Cette semaine, la Ville a approuvé le zonage en étage pour le Four Point by Sheraton après des discussions avec le promoteur pour modifier le projet présenté.

Avec la présentation officielle du projet de Brigil, le même processus va s'amorcer alors que la Ville devra étudier la proposition. Des changements pourraient notamment être proposés en cours de processus puisque le zonage devra assurément être modifié pour que ce projet se réalise.

Rappelons que Brigil a présenté un projet qui prévoit la construction de deux tours de 35 et 55 étages sur des terrains devant le Musée canadien de l'histoire, en plus d'une place publique.

Depuis qu'il a été présenté, le projet divise, notamment au sein du conseil municipal. Le maire Maxime Pedneaud-Jobin a eu plusieurs discussions avec l'homme d'affaires pour tenter de trouver une solution, alors qu'il estime que l'emplacement n'est pas le meilleur pour ce projet. Les résidents du Quartier du musée tentent aussi d'obtenir une protection patrimoniale pour ce secteur.

Le président de Brigil, Gilles Desjardins, n'a pas retourné nos appels pour commenter ce dépôt officiel.

Enjeu électoral

La conseillère du secteur, Denise Laferrière, était au courant du dépôt du projet et s'en réjouissait. Elle estime même que le promoteur aurait faire le geste en même temps que le promoteur du projet du Four Point by Sheraton. «Je trouve ça plate qu'il ait attendu», a-t-elle indiqué.

Le processus pouvant mener à la réalisation de ces tours sera long, ajoute-t-elle. «Il y aura beaucoup de travail à faire avec l'architecte du promoteur et le Service d'urbanisme.»

Le dossier deviendra possiblement un enjeu électoral, notamment dans l'île de Hull. «Les gens vont être obligés de se positionner, mentionne-t-elle. C'est bon pour la discussion publique qu'un dossier comme celui-là soit discuté lors des élections.»

Pour sa part, le président du Comité consultatif d'urbanisme (CCU), Richard Bégin, n'avait pas encore été informé de ce dépôt. Il souligne toutefois qu'on est encore loin de la fin du dossier. «Ça va nécessiter un processus long et compliquer. On a vu le temps que ça a pris pour le Four Point. Ce sera pareil et peut-être plus.»