Sections

La marina de Hull prend de l’expansion


Publié le 13 juillet 2017

©TC Media - Archives

La marina de Hull pourra bientôt accueillir deux fois plus de plaisanciers.

Le vœu du Club de Yachting Portage-Champlain, l’organisme responsable de la gestion de l’endroit, a récemment été exaucé lorsque Québec lui a donné le feu vert pour faire passer le nombre de quais de 99 à 200.

«En 2011, les gens de la marina avaient été semoncés par le gouvernement, car on s’était aperçu qu’ils ne possédaient pas de permis pour opérer», rappelle la députée de Hull, Maryse Gaudreault.

Le nombre de quais avait alors dû être réduit afin de passer de 125 à 99.

En 2015, souhaitant pouvoir accueillir davantage d’embarcations, le Club de Yachting a amorcé les démarches en ce sens, d’abord en approchant la députée hulloise.

Plusieurs études environnementales plus tard, le certificat d’autorisation du projet d’expansion a été délivré le 28 juin dernier.

Le même soir, déjà 34 quais supplémentaires avaient fait leur apparition.

«Le permis permet de monter jusqu’à 200 quais avec un impact environnemental très faible sur la rivière (des Outaouais)», note Mme Gaudreault.

Le «rêve ultime» des administrateurs de la marina est, en plus de permettre à 200 bateaux d’accoster sur les berges du parc Jacques-Cartier, de construire une capitainerie plus spacieuse pour leurs membres et les touristes. Le projet est d’ailleurs déjà sur le bureau du ministère du Tourisme.

«Le parc Jacques-Cartier, c’est un lieu stratégique. On sent qu’il y a une effervescence, ici, avec les Mosaïcultures. Il ne faut pas se leurrer, Hull, c’est le centre névralgique, si on parle de tourisme dans la région. On veut doter le centre-ville de tous les services nécessaires pour pouvoir accueillir le plus grand nombre de touristes possibles», indique la députée libérale.

Lorsque le cap des 200 quais sera atteint, la marina de Hull deviendra la deuxième plus grande du Québec située à l’ouest de Montréal.