Sections

Crues printanières: Gatineau a un plan, lance Pedneaud-Jobin


Publié le 19 avril 2017

INONDATIONS. Alors que l'eau s'accumule tant sur la chaussée que dans certains domiciles du territoire, la Ville de Gatineau a tenté de calmer la situation.

On a ouvert le centre coordination des mesures d'urgence ainsi que le centre opérationnel du Service de police afin de faire face à cette situation et coordonner les actions, tout en demeurant en contact avec le Bureau de la sécurité civile du Québec.

On sait qu'on a déjà atteint des seuils d'inondations mineurs et moyens à plusieurs endroits de Gatineau. On peut voir les conséquences.

Maxime Pedneaud-Jobin, maire de Gatineau

Si les mesures d'urgence ont été entreprises, Gatineau n'est pas dans un état de mesures d'urgence, a tenu à préciser le maire Maxime Pedneaud-Jobin lors d'une mise-à-jour de la situation.

«On suit la situation de minute en minute. On gère une situation qui est difficile pour plusieurs personnes. On a un plan de mesures d'urgence et des formations pour les employés pour des situations comme celle-là. On a un plan spécifique pour les inondations et c'est ce qu'on en train de mettre en place.»

Des actions sur le terrain ont été entreprises: rencontre avec les citoyens, tournée pour identifier rues et sentiers à risques, visites de prévention de la part des pompiers, sécuriser des infrastructures municipales, enrochement de certaines rues ciblées et distribution de 6000 sacs de sable, a-t-on énuméré en point de presse mercredi après-midi.

On suit également et de manière régulière les conditions météorologiques et la hausse progressive des rivières afin de s'adapter aux différents scénarios. On prévoit même de livrer 12 000 autres sacs aux citoyens touchés par la situation.

Plus de 200 résidences ont été visitées et identifiées en cas d'urgence. Une quarantaine sont coupées de la circulation routière, mais demeurent accessibles. Et une douzaine de maisons sont touchées directement par la crue des eaux.

Certaines activités ont été repoussées. D'autres annulées. Des restaurants et commerces proches des rives pensent même à devoir fermer temporairement leurs portes, en attendant que les précipitations se calment.

«On sait qu'on a déjà atteint des seuils d'inondations mineurs et moyens à plusieurs endroits de Gatineau. On peut voir les conséquences», a ajouté le maire Pedneaud-Jobin qui invite la population à se tenir au courant sur le site web de la Ville ou encore savoir quoi faire en cas d'inondation.

Des débordements d'eau dans les artères et pistes cyclables, des rues partiellement fermées comme c'est le cas sur les rues St-Louis et Jacques-Cartier ainsi que quelques maisons inondées n'en sont que quelques-unes.

Outre les deux artères nommées ci-haut, les rues Hurtubise (Gatineau) et Fer à Cheval (Masson-Angers) ainsi que le chemin Fraser dans l'ouest de la ville sont toutes sous surveillance.

Et selon les projections théoriques, il ne devrait pas y avoir d'autres secteurs affectés si la crue des eaux devait continuer à augmenter de manière drastique.

«On reste prudent, car on ne veut pas alerter les gens pour rien. On a déjà cerné les endroits à risque et ils sont déjà affectés», a lancé le maire de Gatineau qui prévoit faire des mises-à-jour quotidiennes sur la situation.

Pour toutes informations, appelez le 3-1-1.