Un événement québécois d'envergure internationale


Publié le 19 mars 2017

DANSE. La compétition Hit the floor a pris d'assaut le centre de congrès du Casino du Lac Leamy tout le weekend. L'organisateur, Nicolas Bégin, dresse un bilan.

«C'est la première année qu'on tient la compétition sur quatre jours et la réponse a été très positive», a lancé Nicolas Bégin.

Cette année, la compétition de haut niveau connaît un engouement particulier.

«On a battu un record d'inscriptions. Normalement, en décembre ou janvier, on est complet. Alors que cette année, on était déjà complet en septembre.»

L'événement qui en était à sa quatrième visite en sol gatinois a en effet dû refuser près d'une quinzaine d'écoles de danse.

L'organisateur mentionne plusieurs points positifs vécus pendant l'événement, comme le Showcase All-Stars et l'achalandage tout au long du weekend.

«On avait 70 écoles qui performaient 800 routines dans 250 catégories différentes. Ça en fait du monde.»

Les retombées économiques d'un tel événement sont telles que le maire de Gatineau, Maxime Pednaud-Jobin, aurait possiblement démontré une ouverture pour une plus grande collaboration dans le futur.

«Le maire est venu assister à l'événement. Je crois qu'il a vu l'ampleur que ça avait et qu'il voudra contribuer à notre événement. On a besoin de ça, ce qu'on veut c'est donner une saveur locale à Hit the floor quand on vient à Gatineau.»

Nicolas Bégin a dénombré pas loin de 12 000 visiteurs pour son événement.

Son équipe et lui sont déjà prêts pour l'événement sœur qui se déroulera à Toronto pour une première dans moins de cinq semaines.

«On planifie encore celui de Toronto d'ici à Gatineau. Après celui de Toronto, ça ira vite, il y aura celui de Lévis, deux semaines plus tard.»

L'organisateur croit que son événement connaît un succès grâce à la danse principalement.

«C'est un langage universel qui interpelle tout le monde. Notre organisation, notre force c'est la jeunesse et le tourisme.»