«Je serai une première ministre pour tous les citoyens!»

Antony Da Silva-Casimiro
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

La chef du Parti québécois (PQ), Pauline Marois, s’est arrêtée vendredi à la Maison du citoyen où un grand rassemblement de partisans péquistes l’attendaient.

Pauline Marois était de passage en Outaouais, vendredi. 

Après avoir retardée son entrée, c’est sous les applaudissements de la foule que Mme Marois a été accueillie. «On vient de voir l’enthousiasme des gens en Outaouais. Je crois que c’est un signe positif pour la suite des choses», a-t-elle commenté.

Dans ce dernier sprint électoral, sa visite pourrait influencer le vote du grand nombre d’indécis. La veille, elle se retrouvait au Métropolis à Montréal, où il y a eu un rassemblement de 2000 militants, soit le plus grand depuis le début de la campagne.

Pour l’une des rares fois, l’Outaouais pourrait être colorié de bleu dans au moins deux circonscriptions, Hull et Papineau. La principale intéressée a été formelle: si aucun de ses candidats n’étaient élus, elle ne négligerait pas la région. «Je serais une première ministre pour tous les citoyens!»

Avant de rencontrer militants et médias, elle s’est entretenue avec le maire de la ville de Gatineau, Marc Bureau. Quand on a demandé à la chef du PQ ce qu’elle pensait de ses demandes, elle a sorti un discours semblable à ceux de Jean Charest et de François Legault, présents dimanche dernier.

«Il en a pas mal de projets, a-t-elle indiqué sur un léger ton humoristique. Ses demandes sont légitimes et il y a de forts projets intéressants. On va les étudier et pour ce qui est des infrastructures, ce sera sûrement bien accueillis. J’aime l’idée qu’on veut faire de Gatineau un pôle touristique. On est prêt à accompagner la région, mais pas pour tous les projets.»

Rallier les Québécois

Depuis le début de sa campagne, Pauline Marois demande aux souverainistes progressistes de se rallier et de voter pour le Parti québécois, le 4 septembre. Selon les derniers sondages, les candidats Gilles Aubé (Hull) et Jean-François Primeau (Papineau) sont au coude-à-coude avec leurs adversaires libéraux.

Ses demandes sont légitimes et il y a de forts projets intéressants. On va les étudier et pour ce qui est des infrastructures, ce sera sûrement bien accueillis. J’aime l’idée qu’on veut faire de Gatineau un pôle touristique. On est prêt à accompagner la région, mais pas pour tous les projets» Pauline Marois, chef péquiste

Les votes pour les «autres partis souverainistes grugent des votes» et elle implore les électeurs souverainistes d’apposer leur X pour le PQ, pour ainsi faire du Québec un pays. Malgré que la région ait donné son appui au Parti libéral du Québec depuis les dernières décennies, elle croit que les citoyens ne doivent pas avoir peur de se séparer.

«J’étais au sein de l’équipe de Parizeau et on a fait une étude pour voir l’impact qu’il y aurait sur les emplois au fédéral. […] Il ne faut pas oublier qu’il manquera de travail dans la fonction publique au Québec», a-t-elle fait rappeler.

Elle a aussi tenu à mentionner que même si le Parti québécois prône la souveraineté, elle ne le ferait que si seulement la majorité de la population le souhaite.

Les intérêts des Québécois

Si élue, Mme Marois veut défendre plus ardemment les intérêts des Québécois, ce qu’elle reproche au chef sortant, Jean Charest. «En 2008, lors des élections, il fait 15 demandes à Ottawa et aucune a été accepté.»

Contrairement à ce que les chefs des autres partis lui reprochent, la candidate dans Charlevoix se défend d’avoir une attitude de confrontation. «Avec M. Harper, je serais très polie, mais ferme», a-t-elle lancé, spécifiant qu’elle parlerait du rapatriement des pouvoirs en matière d’assurance-emploi, de langue, de culture et de communication.

Avant de quitter pour le comté de Papineau, elle a envoyé un message clair aux partisans présents. «Je fais appel à chacun d’entre vous. Je veux que vous convainquiez chacun un indécis à voter le 4 septembre.»

Organisations: Parti québécois, Marc Bureau, Parti libéral du Québec

Lieux géographiques: Papineau, Hull, Gatineau Montréal Québec Ottawa Charlevoix

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires