Joanie Michaud à la conquête de Granby

Patrick
Patrick Voyer
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Elle a commencé à chanter sur le tard, mais Joanie Michaud a dorénavant trouvé sa voie (et sa voix!); elle se produira en demi-finale du Festival international de chanson de Granby!

L'ancienne présidente de l'école St-Joseph aura bientôt 25 ans. Mais elle ne chante même pas depuis dix. Apprenez sur la vidéo pourquoi et comment elle a débuté…

Même après avoir attrapé la piqûre et raflé quelques prix à Secondaire en spectacle, l'auteure-compositeure-interprète fan d'autodérision a laissé tomber. «J'ai eu un choc rationnel: jamais je ne pourrais faire ça dans la vie! En plus, ma famille est rationnelle, mes parents sont fonctionnaires, alors… Je suis allée étudier en animation culturelle à l'UQAM, j'ai fait un an. Ensuite, j'ai fait un DEP en cuisine. Et là, j'ai vu des personnes passionnées par leur métier, ça se voyait dans leurs yeux. J'ai donc décidé d'aller à l'École nationale de la chanson de Granby. J'ai fini en juin», raconte-t-elle.

«Avant, j'avais peur de tout. La peur m'a toujours bloquée. Mais si tu n'essaies rien dans la vie, tu ne le sauras pas. Même si tu as un échec, au moins tu auras essayé.»

Joanie a essayé et jusqu'à maintenant, ça paie. Elle ouvrira cette quatrième demi-finale, le 8 septembre en interprétant trois de ses compositions. La Gatinoise croisera ensuite les doigts pour faire partie des cinq premiers pour la finale. Mais jamais elle ne pensait se retrouver dans les 24 finalistes après une année de formation…

Joanie comptera durant deux semaines entre autres sur les judicieux conseils de la comédienne Brigitte Poupart (directrice artistique) et Philippe Brault (directeur musical), qui a notamment joué avec Pierre Lapointe. Elle sera outillée sur toutes les facettes du métier pour ne pas se retrouver devant rien après Granby. Une continuation parfaite pour elle, galvanisée par son passage à l'École nationale de la chanson et vivifiée par cette expérience "sans prétention" au Festival.

«Avant, j'assumais jamais ce que je disais. L'École m'a vraiment apporté cette assurance-là; moi je veux dire ça et je vais le chanter! Et je l'assume. Parce que ça paraît quelqu'un sur scène qui n'assume pas ce qu'il dit», nuance-t-elle.

Pour s'améliorer dans ce rôle et bien planter ses pieds sur une scène, et surtout, savoir comment elle pouvait "sonner" autrement que seule avec une guitare, Joanie a dernièrement jammé avec les musiciens outaouais Julien Morissette, Steven Boivin et Thierry Faucher. «Ce qu'ils jouent avec moi, c'est vraiment mes couleurs, alors ça m'a donné une confiance pour aller à Granby. Et là, regarde…»

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Katherine
    08 août 2012 - 14:36

    C'est une fille avec un talent fou. Elle a chanter à mon mariage... c'était magnifique. Elle est à découvrir... BRAVO JOANIE